28 avril 2008

Désirée Palmen





Il y a quelques semaines, je suis tomber sur un article très intéressant dans "le Monde 2" intitulé "pouvons nous encore disparaitre". Avec internet, les messageries, MSN, la video-surveillance, notre vie est partout. En illustration, il y avait les photos de Désirée Palmen. Son travail m'a touché, ému même. Elle travaille sur l'absence, la "non présence". Toutes ses photos nécessite un travail énorme, car elle pose ses "sujets" toujours dans des endroits stratégiques, souvent des point important de vidéo-surveillance dans des villes "a risques". Elle ne retouche pas ses photos, et elle peint cette "absence" sur le vêtement des sujets. Comme pour Sophie Calle, sa démarche me va directement au coeur...

4 commentaires:

Sib' a dit…

Ah oui je connaissais ces photos (mais pas son nom), il y a pas à dire c'est clair que c'est super impressionnant... elle devrait mettre le temps de préparation d'une photo histoire de se rendre bien compte.

bleumarie a dit…

C'est original et l'effet est garanti ! Je croyais qu'il s'agissait d'un bidouillage informatique, mais là, tu dis qu'elle peint sur le sujet ??? Impressionnant ! Et il faut être raccord ! Le "sujet" doit être placé à un endroit bien précis et elle doit calculer précisément là d'où elle devra prendra la photo ... Quel boulot ! ça semble assez incroyable, c'est vrai que j'aimerai savoir combien de temps de préparation pour une seule photo ?

bleumarie a dit…

T'es-tu demandé pourquoi cette démarche artistique particulière t'allait, comme tu le dis toi même, directement au coeur ???
C'est fort de dire ça, même si on aime, on n'est pas forcément aussi impliqué. Ce sujet de présence/absence doit avoir une résonnance en toi qui t'échappe. Réfléchis-y. Ne me pose pas la question, je n'ai pas la réponse (ou juste un début)... Mais sans vouloir faire de la psychanalyse de bas étage, c'est bien de comprendre pourquoi on est touché par certaines images, certaines démarches, plus que par d'autres ...

Anonyme a dit…

Le travail est remarquable et représente bien cette transparence tant désiré, un air de liberté. Ce qui est intéressant , c'est que ces peintures sont éphémères, seule la photo est éternelle, alors oeuvre picturale ou photographique ?
mishima1st