13 octobre 2007

Lulu !










J'aime bien les interview ! Et j'aime bien le travail de Lulu...j'ai donc combiné les deux pour en savoir un peu plus sur son travail, ses attentes, ses passions. La première fois que j'ai vu sur La Fraise ce dessin de lulu, j'ai tout de suite accroché. C'est beau, c'est fin, c'est "racé", et puis en grattant un peu, c'est aussi sombre (mais pas trop), légerement angoissant (juste une pincée), avec un "je ne sais quoi" en plus qui fait sortir son travail du lot. De plus, j'ai eu l'occasion de lui parler le 14 juillet à la Fraise Mob' et comme elle est à l'image de ses réalisations, je me suis dis...Allons y pour l'interview.
Bref, comme avec fabien (Barral) et Perinane...j'avais plein de choses a lui demander...Alors voila le résultat de notre petit jeux de Questions/Réponses...



> Peux tu en quelques mots me décrire ton parcours ? :
J'ai passé un bac STI Arts apliqués à Angoulême, puis j'ai fait un BTS Communication Visuelle à Estienne à Paris. Je suis ensuite rentrée en équivalence en 3e année aux arts décoratifs de Strasbourg, en section illustration. J'ai fini mes études en 2005.

> Quels sont tes maîtres à penser ?
Tu veux dire mes maîtres à dessiner ^^ ? Il y a évidemment beaucoup d'illustrateurs que j'admire ( François Roca, Marc Boutavant, Fréderique Bertrand, Benjamin Chaud, Olivier Tallec, Tom Schamp, Mark ryden et j'en passe...) mais je déteste me sentir influencée par un style que j'aime trop. J'essaie de rester fidèle à moi même, à mon trait, lui donner le caractère le plus personnel possible; et pour ça, mon meilleur guide c'est mon "moi adolescente" : cherchant juste à me faire plaisir. Le plaisir, c'est le plus important pour dessiner de la meilleure manière, la plus personnelle. Dans les moments de doute, je repense à mes 14 ans et à l'agréable sensation de dessiner, sans contrainte .
J'ai beaucoup appris aussi en observant mes "camarades "aux arts décos. Quand je suis arrivée à l'école, on avait tous des qualités de dessin et des niveaux très différents. Certains maitrisaient le trait, d'autres la couleur... C'était très enrichissant et stimulant. Aujourd'hui, j'apprends toujours de mes amis illustrateurs, ils sont supers forts :)


> L'illustration a t-elle toujours fait partie de ta vie ? Quelle etait sa "part" dans ton enfance, lisais tu beaucoup ?
Le dessin faisait carrément parti de moi. J'étais certainement déjà passionnée, au delà de l'attrait naturel qu'ont tous les enfants pour le dessin. Je ne lisais pas beaucoup d'histoires ( je préférais dessiner, toujours dessiner) Quand j'ouvrais les livres ce n'était pas pour les histoires, mais pour les illustrations. J'avais un bon sens de l'observation, mais par contre j'étais souvent dans la lune ! Syndrome artiste oblige :)

> Quelle est ta relation avec les autres formes d'expressions créatives (musique, litterature, cinéma, cuisine...).
Au cours de mes études artistiques, on donnait beaucoup d'importance au "concept" et c'était sans doute nécessaire. A Paris, c'était encore plus flagrant. Tout devenait pensé, intellectualisé, même en expression plastique. ça devenait un peu n'importe quoi. Quand j'ai quitté la capitale pour Strasbourg, de la pub et du graphisme vers l'illustration, j'ai vraiment pris une GROSSE bouffée d'air frais. Toute création devenait plus légère, plus instinctive, plus sensible.
De même j'apprécie dans les autres disciplines, que les choses soient accessibles, j'attends de la générosité. J'aime toujours l'art contemporain ou les films d'auteurs, mais je les déteste s'ils ne vivent que par leur concept. Je m'octroie aussi le droit d'aimer de la variétoche, ou du cinéma Américain à gros budget (dans certaines limites hein, quand même)
Dans la vie quotidienne, j'aime tout ce qui est manuel, de la cuisine au bricolage. Je suis plus cinéma que littérature (l'image, toujours l'image ^^). J'aurais bien aimé faire de la musique, parce que c'est un formidable moyen d'expression. Une amie illustratrice me disait un jour, qu'elle regrettait que nos images ne puissent pas toucher aussi profondément le public que la musique, qui un impact extrèmement fort sur nos émotions.

> Te souviens tu de la réaction quand tu as eu entre les mains le premier livre avec tes illustrations (ou tee shirt) ?
Mon premier vrai travail imprimé, c'était une série de cartes postales éditées chez les éditions de Mai. J'étais encore étudiante. Voir les planches sortir de l'énorme machine offset chez l'imprimeur, c'etait grisant. Les voir en magasin la quinzaine qui suit, c'est un peu surréaliste... J'étais très fière, parce que c'était des images que j'aimais beaucoup.
Mon premier livre c'était différent. Je l'ai fait un peu dans la douleur, ça a été laborieux. Quand je l'ai eu entre les mains, je l'avais déjà trop vu. Je voulais passer à la suite. Je n'ai éprouvé aucune fierté. En fait je n'ai rien éprouvé du tout.

> As tu deja travaillé sur un livre de manière "complete" (histoire+illustrations) ?
Et non. Je n'ai pas de goût particulier pour l'écriture jeunesse, ni vraiment de talent. En revanche, j'aime bien découvrir le texte d'un auteur, ça me plaît d'illustrer des mots qui ne sont pas les miens.
C'est vrai que c'est la classe de faire un livre dont tu es l'auteur-illustrateur, ça a un certain prestige. En plus ça te fait gagner plus de droits d'auteur ^.^
Sérieusement, j'essaie de me dire que c'est déjà pas mal d'être "juste" illustratrice.


> Quand tu travailles avec un auteur, le rencontres-tu avant, comment se passe cette relation entre les mots de l'un et les images de l'autre ? (et si le courant ne passe pas entre vous ?)
Oh là là non , ça ne se passe presque jamais comme ça. Je ne rencontre jamais l'auteur. En fait l'éditeur me contacte, me raconte le projet et si j'accepte, il m'envoie le texte.
Je fais les crayonnés, parfois l'auteur à un droit de regard, parfois pas du tout. C'est l'éditeur, enfin le Directeur Artistique de la maison d'édition qui gère tout ça.
ça a l'air peut être bizarre comme ça vu de l'extérieur, que l'auteur et l'illustrateur ne collaborent pas. Mais en fait c'est peut-être préférable : je vous donne le point de vue de l'illustrateur (ça serait intéressant d'interroger un auteur sur la même question, il répondrait sûrement pas la même chose) Pour l'auteur, le texte c'est un peu son bébé. Il imagine déjà des images dans sa tête. Si il est au coté de l'illustrateur, il va vouloir imposer ses idées. Parfois, certaines personnes oublient que l'illustrateur est un vrai créatif, pas un simple bras qui exécute et qui sait faire de jolies images. Une fois, j'ai travaillé sur un livre en collaboration avec les deux auteurs. ça s'est globalement bien passé, mais parfois ça me mettait en rogne de lire le texte avec l'indication du dessin à faire. Je me disais : "mais laisse moi faire! c'est ma partie ça ! Je sais trouver l'idée qui illustrera au mieux le sens !"

> Tu travailles essentiellement pour la jeunesse...As tu envie certaines fois de choses plus sombres (ex. Jolie monstre sur La Fraise)
Oui j'ai plein de projets dans ma tête ! L'envie mais pas le temps...
J'aime bien faire des portraits de jeunes femmes un peu sérieuses, voire un peu hautaines. J'avais fais une série de petits tableaux un peu précieux, qui représentaient des princesses au teint blâfard, apprétées, pincées, hautaines et un peu poussiéreuses. délicieusement glauques ^^ je les appelaient mes petites pestes. Il me reste plein de cadres à remplir dans mes tiroirs...
Mais bon, globalement, quand je fais des images en dehors de la jeunesse, ça reste quand même assez sucré et assez féminin même si j'y apporte un coté plus sombre.

> Je t'offre une baguette magique pour travailler avec la personne de ton choix (morte ou vivante)...qui ? (note perso : Lewis Caroll ?)
Lewis Caroll, franchement pas mal !
Avec les frères Grimm aussi :)
Le trip absolu, ça serait de bosser avec Tim Burton.

> Comment travailles-tu ? (mac/PC, logiciels, etc...)
Alors en tradi, je bosse à l'acrylique sur un bon papier genre canson, et plein de pinceaux tout fins.
Sur l'ordi (un mac), c'est principalement sur Illustrator que je travaille, à la souris, sans crayonnés au préalable. C'est vraiment l'extreme inverse du dessin traditionnel. Quand j'en ai marre de cliquer, je passe à la peinture et vice-versa.
Je me sert aussi de photoshop de temps en temps, mais je ne maitrise pas autant que je le souhaiterais.

> Quels sont les sites web qui te bluffent ? Ta relation avec le web ?
Le web est un outil indispensable. Il me sert d'encyclopédie. De source de documentation.
Depuis mon arrivée sur la fraise, je me sens vraiment happée par le web, il y a tant à voir, de liens en liens. Je me suis mise à lire des blogs, ça ne m'intéressait absolument pas il y a un an. Des fois je me sens addict, j'ai du mal à quitter mon ordinateur.
Les sites qui me bluffent sont ceux ou il y a de l'illus bien sûr :
mini sélection :

http://marionbillet.free.fr/
http://www.laffichemoderne.com/
http://perso.orange.fr/lucile.placin/
http://www.raycaesar.com/pages/home.html
http://www.timbiskup.com/index.html
http://www.markryden.com/
http://missclara.free.fr/

Quelle est ton actualité, proche ou future ?
En ce moment, j'illustre un petit bouquin en Anglais pour Pocket Jeunesse. Ensuite je vais retravailler avec Lito (cf le cirque), sur des histoires de sirènes, un autre livre en collectif, mais avec 3 illustrateurs cette fois. Un très bel album en perspective... C'est franchement un plaisir de travailler sur des ouvrages de cette qualité, avec du beau papier et des très belles couv' cartonnées.

Carte blanche si tu veux dire quelque chose :
Je serais en dédicace à la Fnac Strasbourg le 07 Novembre, à bon entendeur !

Vous trouverez du "Lulu" en vente par ici :
et sur son blog
Un grand Merci LULU !!!



3 commentaires:

Joelle a dit…

comme à chaque fois ces interview sont très chouette :)
Comme l'impression de découvrir l'envers du décor!
Et en plus Lulu on la connait en vrai ça fait drôle :)

grossemain a dit…

j'adore tes interview casa!!!
et j'avoue que je n'imaginais pas tant de chose sur LULU! son taf c'est sa passion, mais quel taf aussi, ca doit etre un sacré boulot!
je tire donc mon chapeau, et qui sait peut etre un jour tomberai je sur un livre enfant illustrer par LULU, et qu'il se retrouvera dans mon cadie pour mes futures enfant:-)

lulu a dit…

hi hi, merci casajordi, c'était rigolo de répondre à cette interview.