15 septembre 2007

Fabien Barral : Questions/réponses !




Comme j'ai pu le dire dans un post précédent, j'admire beaucoup Fabien Barral. Ayant pris contact avec lui, et comme le courant est bien passé, je lui ai proposé un petit interview sous forme de questions/réponses. Encore merci Fabien !

- En quelques mots, quel est ton parcours ?
Je suis originaire de Montpellier, j’ai fait toute ma scolarité la bas, et un BTS de communication visuelle… J’y ai rencontré Renaud Orange, qui est pour le meilleur graphiste que je connaisse (voir plus loin). Nous avons, pendant environ 3ans, bossé avec des groupes de musique, des compagnies de danse et d'autres clients sur Montpellier pour « se faire la main »… Nous avons fait de belles rencontres, mais nous n’en vivions pas… Bref, nous avons décidé, fin 2001 de chercher un travail dans une agence pour apprendre plus et en vivre ;) Alors j’ai fait la 1ere version de mon site, et 1 mois plus tard on me proposait du boulot sur Clermont-Ferrand… j’ai accepté, une agence uniquement de création web, un poste de DA… mais très vite je ne me suis pas senti à ma place, que du web, de l’abattage… Heureusement, cette boîte était associée avec une agence de com, mediafix, qui n’avait pas de DA… alors j’ai changé de bureau… C’était en août 2002. Et la, ce fut tout simplement génial ! J’étais en charge de la créa, mais c’est moi qui pouvais la défendre fasse au client et très vite, les clients sont venus pour mon style… mais cela a eu aussi son revers, puisqu’on ma reproché, au bout de quelques années d’avoir un style trop marqué, dans une petite ville comme Clermont…
Et puis, la production de mediafix a été de plus en plus dans l’édition, pour des institutions… Et parallèlement, je me suis rendu compte que le monde ne tournant pas bien rond, on ne pouvait pas continuer comme ça… et donc, j’avais de grandes réticences à bosser pour de grands groupes…
En 2006, je reçois un mail de Jordan Mauriello, de l’agence moreYELLOW, qui me demande si je veux bosser sur un projet… j’ai accepté… ce projet en a amené un autre, puis j’ai refais la communication de l’agence… Ce que Jordan voulait c’était vraiment mon style, toute cette matière, ces détails… alors très vite, je me suis mis en freelance…
Et depuis le début de l’année, je travaille sur des projets pour mediafix, ceux qui me plaisent, sur des projets moreyellow, et sur des projets personnels en accord avec mon état d’esprit… c’est un grand luxe et j’en suis très content…

- Nous avons tous une famille artistique...quelle est la tienne, quels sont tes pères spirituels, tes maîtres à créer ?
J’en ai plein ;) Le 1er, évident, c’est David Carson et le magazine Ray Gun, à l’époque de mon BTS… Vaughan Olivier aussi… Tolleson design, je me souvient du choc quand j’ai acheté le livre de cette agence américaine… Jennifer Sterling… et mon ami Reno, donc, qui n’a pas de site web malheureusement mais qui a un sens du détail, de l’espace, de l’a typographie, qui me sidères ! Du coup, le seul endroit ou vous pouvez voir son travail c’est sur mon blog : http://www.graphic-exchange.com/exellence/reno.htm
- Il y a très souvent dans ton travail un côté "manuel", une "empreinte de l'humain et du temps", de part tes recherches sur les textures, la matière, l'utilisation du minéral/végétal. Quelle est justement la part du "traditionnel" par rapport à l'ordinateur ?
La part de traditionnel est extrêmement important, car pour moi, Photoshop n’est qu’un outil… il ne fait pas tout… j’utilise quelques brush, c’est sur, mais si je n’utilise que ça, je ne peux pas me différencier car tout le monde peux utiliser les mêmes ! Comment faire un travail unique quand tout le monde utilise les même logiciels de création !
Pour les matières, c’est souvent des vieux papiers, des photos, des cartes que je trouve aux puces… j’ai un disque dur rempli de « sources » comme celles la… ensuite, je fais aussi des peintures, des taches, de la calligraphie… des éléments qui n’ont aucun intérêts seuls, mais qui mélangé et remixé avec l’outil final, photoshop, font le projet final…
- Pour revenir sur cette "texture" vieillie, tu travaille sur des scans ou tu "patine" toi mème sur photoshop ?
Voir réponse précendente ;)
- Le temps semble être une notion importante pour toi, par ton choix de typos, d'illustrations, de couleurs...Pense tu que notre époque est graphiquement pauvre ?
Non, je ne pense pas qu’elle soit pauvre, je pense juste qu’elle est un peu trop uniformiser… dès que quelques choses et tendance, bcp de graphistes font dans ce style la, et je trouve ça dommage… cela m’arrive aussi, mais à ma façon… ce que me touche c’est les couleurs désaturées, les illustrations anciennes en noir et blanc…
- La part écologique dans ton travail semble importante (travail avec des imprimeurs "verts", papiers recyclés, thèmes...). Ton installation dans le Massif Central est donc un choix de vie ou une fuite du "milieu" parisien et de la pollution ?
J’ai, avec la naissance de ma fille, pris conscience que nous n’étions pas sur la bonne voie… je ne veux pas lancer de débat, mais je suis « écologiste » puisque c’est comme ça que cela s’appelle… je mange bio autant que possible, j’essaye de faire attention de ma vie de tous les jours à ne pas consommer bêtement, etc… Je suis arrivé à Clermont-Ferrand pas hasard (même si je ne crois pas au hasard) et comme la ville m’étouffe, nous avons vite avec ma femme, cherché une maison à la campagne… j’habite dans une maison de plus de 100 ans que j’ai rénové il y a 2 ans et demi… et maintenant, je bosse de plus en plus à la maison, et ma pause c’est d’aller voir les vaches ou les moutons avec ma fille… c’est la vie que j’aime…
De plus, je sais avec l’expérience que je n’ai pas besoin de vivre à Paris pour trouver du travail… même si j’y vais souvent…
- Internet a changé nos vies, notre communication, notre vision... Qu'en penses-tu ?
Pour moi c’est une évidence…j’ai trouvé du travail à Clermont car on a vu mon site et mon travail sur le web ; j’habite à la campagne et je travaille avec une agence près de Los Angeles et je discutte avec Jordan sur skype avec la caméra tous les 2 jours…
- Quels sont les sites que tu consultes le plus souvent, les sites qui te "bluffent" ?
Il y a peu de site qui me bluffent car je suis tellement plus papier que web… j’ai besoin de toucher, de sentire l’odeur de l’encore et du papier… mais dès que quelque chose me touche, je le mets sur mon bloc www.graphic-exchange.com
Quand les projets d’autres graphistes ou studio me touche, je les contacte et je leur propose un « échange graphique »… ils m’envoient leurs projets imprimés n échange des miens… du coup, j’ai des dizaines de livres, plaquettes, cartes de visites… tous ceux qui me bleufent vraiment sont dans la partie « excellence » de graphic-exchange : http://www.graphic-exchange.com/fexellence.htm
- As tu des périodes de vides, d'angoisse de "l'écran blanc" ?
A chaque fois que je commence un projet ;) J’ai en tête une phrase de Michael Stipe, le chanteur d’REM qui a dit « quand nous rentrons en studio, j’écoute nos anciens albums pour me convaincre que je peux le faire »… c’est pareil pour moi, mon site me permet aussi de me dire "tu as fait ça, tu devrais y arriver"… Et puis, il y a vraiment des jours avec et des jours sans… il y a des jours ou c’est même pas la peine d’essaye de faire quoi que ce soit et il y a des jours pour tout est en harmonie et ce le « moment imaginaire » ou la création opère… c’est assez magique je crois…
- Le graphisme as t-il toujours fait parti de ta vie ? C’est le métier que tu voulais faire ?
Ma mère m’a montré les « collage » que je faisais quand j’étais petit… comme je ne savais pas dessiner, je n’ai jamais su, je découpais les journaux de Mickey et compagnie et je faisais des montages… alors je crois que c’est dans mon sang !
- As-tu le temps de lire ? Si oui...quoi !!!
J’ai très peu le temps de lire… Depuis 2 ans maintenant j’ai complètement supprimé la télé de ma vie, nous ne l’avons pas… C’est fabuleux ! Pour faire simple, je suis en train de lire « graines de possible », une discussion entre Nicolas Hulot (que vous connaissais) et Pierre Rahbi qui est un homme fabuleux… et ma femme m’a offert « Va au bout de tes rêves » d’Antoine Filissiadis ;)
- Ton site est "bilingue", tu travaille beaucoup avec l'étranger ?
Oui, c’est important… comme je l’ai dis, je travaille avec Jordan aux états unis, j’ai fait une ou deux pochettes pour un chanteur allemand, je viens d’être contacter par un pianiste Serbe ;) Au sein de l‘agence mediafix aussi, j’ai fait un projet pour le Brésil, pour Singapour… c’est un plus énorme…
- Quelle est ton actu (expo, projet...) ?
Quand je ne travaille pas, je gère le site www.graphic-exchange.com, pour montrer tout ce qui m’inspire… mais je suis le 1er utilisateur en fait, car j’en ai besoin pour me « nourrir » visuellement… ensuite, oui, j’ai un grand projet… avec ma femme nous voulons ouvrir un site de vente en ligne de produit… graphiques… mais je vous en dirais plus quand nous aurons avancé… Nous voudrions aussi faire un voyage à l’étranger…
- Ton style est personnel et particulier. Fait tu beaucoup de concessions dans ton travail ou arrive tu a imposer ta vision sans problèmes ?
C’est la question que l’on me pose sans cesse ;) Disons que ce que l’on peut voir sur mon site c’est 20% de ma « production »… je fais beaucoup de choses que je ne montre pas car je ‘ne vois pas l’intérêt, car le client à pris certaines décisions qui, pour moins, ne sont pas bonnes… Je fais des concessions quand cela se justifie, quand c’est pour le bien du projet, mais dès que je ne suis pas satisfait du résultat, j’oublis ce projet… J’ai la chance d’avoir maintenant réaliser bcp de choses, et les gens viennent en me disant « je veux ton style »… donc la, j’ai carte blanche et cela donne des projets comme l’affiche Anatolie que j’ai faite en une nuit…
- Carte blanche si tu as quelques choses à rajouter ! :
« Il y a de très bons graphistes, les meilleurs sont ceux qui ont trouvé les bons clients ».

6 commentaires:

olivier2marseille a dit…

Merci Casa.
Interview très intéressante.

L'occasion de mieux découvrir Fabien Barral (je connaissais + son style et son travail que son nom à vrai dire, mais je consulte régulièrement, et avec plaisir, son site graphic-exchange).

L'occasion aussi de (re)découvrir les artistes cités dans son interview.

Que du bon !

De plus j'ai bien aimé son approche, ses valeurs, son recul. Je devrais en prendre de la graine (graphiste en agence avec des boulots plan-plan et une vie en ville vraiment frustrante...).







—————————————————————

[ Si je peux me permettre (à ne pas prendre pour une critique mais plutôt comme une remarque constructive...) ;
ce serait bien de relire les textes... fautes de conjugaison, de syntaxe, d'ortographe, de frappe, font qu'on a du mal parfois à comprendre le sens de certaines phrases à la première lecture. ]

Maxi a dit…

Je dois avouer que je ne connaissais pas ce talentueux graphiste.

En admirant son travail je réalise que le petit monde du graphisme s'éloigne de valeurs essentielles, non pas en qualité, mais en cohérence avec ce qui fait de nous des êtres humains.

Trop de graphisme aseptisé, bien trop. J'espère que les gens comme Mr. Barral ouvrent la marche vers une image plus vivante, plus expressive. Dépéchons nous de les suivre avant d'oublier que nous sommes faits de chair et de sang.

grossemain.canalblog.com a dit…

oué, c'est tres intérréssant comme interview, je ne conaissais pas du tout cet homme ni son travail, j'aime bien en apprendre sur ton blog, je vais en voir un peu plus sur son site!
ps: tu es un bon graphiste mais aussi un bon journaliste;-)

Anonyme a dit…

c'est sur que tu aimes ce qu'il fait...moi aussi je préfere son travail au tien!

Joelle a dit…

trèèèès intéressante cette interview, vraiment!
Moi j'avoue, le graphisme j'y connais rien, et je découvre tout ce monde créatif avec délice.

elodycy a dit…

Bonjour. Sur le lien vous pouvez trouver une interview de Fabien Barral, sur ses projets http://a-graphic-life.blogspot.com/2011/12/fabien-barral-interview-dun-creatif.html