18 janvier 2010

le grenier

(Détail)

Une course sur le dos d'insectes, une boîte à chapeau,
des vieux meubles et un dompteur de papillon !


Le mélange des styles et des générations...
Le Mexique, l'Orient, l'Europe, le Magrehb, et un soupçon de Mythologie...


la fameuse "malle mystérieuse"...Que ou qui renferme t-elle ?
.....Shutttt c'est un secret (de famille)


Une photo d'inconnus qui traverse le temps pour finir dans mon grenier !!

"Dorothy ?"...La pays d'Oz n'est jamais loin !


J'ai toujours rêvé d'avoir un grenier ! Un vrai grenier de famille, avec la malle de l'arrière grand père, les souvenirs du passé, de vieilles fioles...
Mon "grenier" est purement fantasmé, dans une ambiance "fumerie d'opium" d'autrefois, un côté asiatique suranné, du rouge, de l'orange, de l'exotisme...mais aussi une vieille photo en surimpression, une chaussure rouge abandonnée sur un fauteuil bien français, un minotaure, des petits insectes...Un inventaire à la Prévert au Pays du soleil levant...
Alors suivez moi dans mon grenier !

6 commentaires:

peppapig a dit…

This is fantastic!! love it!

NancyB a dit…

Your art is never a disappointment! Always a treat for the eyes and the soul and of course a bit of ADD! hee hee Thank you for always sharing your talents! xoxo

Fabien B a dit…

Chez ma grand-mère il n'y avait pas de grenier, mais un garage avec une armoire plein de trucs resté la depuis des lustres... vers 10, 11 ans j'ai ouvert cette armoire et trouvé la boite de jouer de mon père, avec des billes et des soldats de plombs, des drapeaux en métal et plein d'autres trucs... j'ai aussi trouvé un petit livre de mon arrière grand mère avec des petits poèmes et des citations... j'ai montré tout ça à ma grand mère fier de ma trouvaille et elle m'a dit "liasse tout ça ou tu l'as trouvé, tu l'auras quand tu seras plus grand, tu vas tout perdre sinon"... bien dèçu j'ai tout remis à sa place sauf le petit carnet...

L'année suivante, le village a été innondé, le garage avec et l'armoire a été détruite et perdue... ainsi que la boite de jouets...

Dans le livret de mon arrière grand mère il y avait cette phrase que j'ai apprise par coeurs :
"Le livre de la vie est un livre suprème, que l'on ne peut ouvrire ni fermer à son choix, le passage attachant ne se lit pas 2 fois... On voudrait revenir à la page que l'on aime, mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts"...

casajordi a dit…

Fabien> Tu a réussi a me filer des frissons ! Et quelle belle phrase !!!!!! MERCI !

casajordi a dit…

Fabien> Tu a réussi a me filer des frissons ! Et quelle belle phrase !!!!!! MERCI !

Séverine Vidal a dit…

je suis arrivée ici par Le Poisson borgne, et je repasserai dans ton grenier, il s'y passe des choses que j'aime beaucoup. Et tu as Fambi dans tes liens, coïncidence troublante, il illustre un de mes textes ! A bientôt !